Qui sommes-nous ?

Liberté, pilosité, sororité est un collectif féministe non-mixte luttant en faveur de l’acceptation de la pilosité féminine. Etant donné que la pilosité est une partie normale du corps féminin, nous considérons que le dégoût qu’elle suscite ne peut être que la manifestation d’une profonde misogynie.

Nous pensons également que la « pilophobie » (haine et dégoût de la pilosité, en particulier de la pilosité féminine) nuit gravement au bien-être des femmes :

  • elle génère une haine de son propre corps aboutissant à une faible estime de soi.
  • elle est source d’anxiété et s’ajoute à la « charge mentale » des femmes, car celles-ci se voient obligées d’anticiper tout un tas d’activités : avant d’aller se baigner, avant de pouvoir sortir les shorts et les jupes, avant d’aller chez le médecin, avant de coucher avec un·e nouveau/elle partenaire, elles se doivent de retirer leur pilosité.
  • elle leur fait perdre du temps et de l’argent.

Pour en savoir plus sur les raisons de notre combat, vous pouvez consulter notre page Pourquoi lutter contre la pilophobie ?

A quelles formes de pilosité vous intéressez-vous ?

Nous seulement nous militons pour l’acceptation de la pilosité féminine jugée « normale » (jambes, aisselles, pubis), mais également pour celle de la pilosité considérée comme « anormale » (moustache, menton, torse, cuisses…).

En effet, il n’y a pas de raisons d’exclure de notre combat les femmes qui peuvent présenter, naturellement, une pilosité plus importante que la moyenne, les femmes âgées (qui ont une pilosité différente des femmes jeunes) et les femmes présentant un déséquilibre hormonal.

Nous luttons ainsi pour faire connaître et accepter des formes de pilosité diverses, simples fruits de la diversité phénotypique humaine.

En quoi êtes-vous féministes ?

Notre combat s’inscrit également dans une démarche féministe plus large : nous militons pour que le corps des femmes soient perçu avant tout comme « un corps pour soi », et non plus un corps objet décoratif/sexuel destiné au plaisir d’autrui (plus particulièrement à celui des hommes). Autrement dit, nous voulons que les femmes se sentent aussi libres que les hommes d’explorer, ressentir et vivre, et ne soient pas restreintes dans leurs activités par des normes de beauté oppressives.

Ainsi, nous ne sommes pas vraiment partisanes des arguments comme « Les poils, c’est plus beau que la peau glabre », « Les femmes poilues peuvent aussi être très sexy », etc. Nous ne nous battons pas pour la créations de nouvelles normes de beauté, mais pour un affranchissement de celles-ci.

Pourquoi un collectif non-mixte ?

Liberté, pilosité, sororité a choisi d’être un collectif non-mixte, réservé aux femmes. En effet, même si certains hommes peuvent également être stigmatisés à cause d’une pilosité jugée « excessive », la pilophobie concerne avant tout les femmes. Nous souhaitons donc nous centrer sur les problèmes rencontrées par les femmes vis-à-vis de la norme du glabre. Par ailleurs, les poils étant un sujet très sensible, source de malaise et de honte, nous pensons qu’il sera plus facile d’en discuter entre femmes. Enfin, nous voulons absolument éviter la présence d’hommes fétichistes des poils dans nos rangs.

Quelles sont vos actions ?

Le collectif prévoit d’organiser diverses actions – en ligne ou dans la « vraie vie » – afin de promouvoir l’acceptation de la pilosité féminine. Nous proposerons également des articles informatifs autour de la pilosité.

—————————————–

Si vous souhaitez rejoindre le collectif (pour les femmes, seulement), n’hésitez pas à laissez vos coordonnées ci-dessous :

—————————————–
Vous souhaitez être tenu·e informé·e de nos actions ? Abonnez-vous à notre site:

Publicités